Des cadres du FN affichent leur soutien à Marion Maréchal-LePen, « seule » à vouloir dérembourser l’IVG

Des cadres du FN affichent leur soutien à Marion Maréchal-LePen, « seule » à vouloir dérembourser l’IVG

Dans un contexte électoral en France, les soutiens aux différents leaders de partis politiques se multiplient. Cette fois-ci, ce sont les cadres du Front National qui affichent leur soutien à Marion Maréchal-LePen dans le débat concernant le déremboursement de l’IVG. En effet, la députée de Vaucluse avait jugée qu’il fallait revenir sur le remboursement intégral de l’avortement. Ce qui lui aurait d’ailleurs valu un recadrage de la part de Marine LePen.

Des propos maladroits et blessants

Dans les médias comme au sein de la classe politique française, ils ont été nombreux à reprendre le mot d’ordre lancé dans la nuit par Hervé de Lépineau, conseiller départemental du Vaucluse et suppléant de la benjamine de l’Assemblée Nationale. Il affirme surtout que Marion Maréchal LePen était en ce moment « seule et isolée » au sein du Front National.

A voir aussi : Incendie dans un parking souterrain de Strasbourg : 5 voitures détruites et 25 personnes évacuées

Il tient cependant à nuancer ses propos en affirmant que celle-ci avait déjà reçu le soutien de certains cadres du parti. Contacté par FranceInfo, Hervé Lépineau a affirmé avoir cherché à répondre avec ironie à une phrase maladroite et blessante de Florian Philippot. Il affirme, à travers une lettre des cadres, qu’il surtout qu’il a cherché à faire la distinction dans une question épineuse et difficile à résoudre, à savoir celle de l’avortement.

Pour rappel, le lundi 5 décembre, Marine LePen avait dû sortir de son silence pour contredire les propos de sa nièce. Elle avait assuré que la question de l’avortement et du remboursement de l’IVG ne faisaient pas partie de son programme.

Des propos qui font partie de la philosophie du parti

La raison pour laquelle la plupart des cadres ont adhéré aux propos de Marion Maréchal LePen, c’est sans doute parce qu’ils coïncident précisément avec les idées du parti. Les cadres du parti estiment alors, à travers une lettre des cadres, qu’ils sont légitimes et méritent d’ être défendus.
Selon Pierre Cheynet, le membre du comité central du parti, par ailleurs conseiller municipal d’Aurec-sur-Loire et auteur d’un Tweet de soutien. Celui-ci estime, comme ses autres confrères que Marion Maréchal LePen exprime des idées qui sont défendues par le FN depuis sa création. Il regrette surtout le fait que certaines idées concernant la société française ne soient pas défendues sur la place publique.

Ce qui laisse croire que les sensibilités s’affrontent de plus en plus au sein du Front National. Toutefois, les cadres du parti sont tous d’accord sur un dénominateur commun, la conquête du pouvoir.