mercredi, septembre 22, 2021
Loisirs

Quand ramasser le thym pour tisane ?

Le thym est une plante aromatique très utilisée en cuisine, mais on peut également consommer en tisane ou en sirop, car c’est aussi une plante médicinale. Contrairement aux autres plantes aromatiques, on peut le ramasser toute l’année. Cependant, il y a des périodes qui sont plus propices à sa récolte.

Les utilisations du thym

 

Lire également : Stations thermales et spas hôteliers : le bien-être en bons termes

Appelé aussi « Farigoule » en Provence, le thym est une plante vivace et persistante. En cuisine, on le prend pour composer le bouquet garni. Il peut également être utilisé dans les préparations de grillades, de court-bouillon, de marinades et d’aromatisation d’huiles et de vinaigres. Si on se penche sur son côté médicinal, le thym est un bon antiseptique et antiviral.

Il a aussi des propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires. On peut également le prendre en tisane pour calmer la toux, dégager les voies respiratoires ou faciliter la digestion. Il est aussi recommandé dans le cadre de la lutte contre le stress, la fatigue, les insomnies et l’anxiété.

Lire également : OM, Mc Court n’exclut pas un déménagement de la Commanderie

La bonne période pour le ramasser

Si vous n’avez besoin que de quelques tiges de thym pour votre préparation en cuisine ou pour votre tisane, vous pouvez récolter le thym toute l’année. Cependant, si vous comptez le ramasser en grande quantité pour ensuite le conserver, il est recommandé de faire la récolte en pleine floraison, à la fin du printemps entre avril et juillet. Pendant cette période, la plante concentre en elle tous ses principes actifs.

Pour déterminer le bon jour J pour le ramassage, il est conseillé de consulter le calendrier lunaire. Choisissez un jour dans la période de la lune montante, soit un jour « feuille », soit un jour « fleur ».  Regardez également la météo. Pour cette récolte, sélectionnez un jour pendant lequel il fera chaud et sec. Si vous partez aux temps lourds, vos plantes risquent d’être bien humides, ce qui sera un peu plus compliqué à la conservation. Partez à la récolte dans la matinée lorsque la rosée sera bien évaporée.

Procéder au ramassage

Pour cette récolte, une simple paire de ciseaux peut faire l’affaire. Si vous avez un petit sécateur, vous pouvez également l’utiliser. Il faut couper les branches de thym. Taillez aux extrémités des tiges bien vertes et fleuries et n’allez pas sur la partie lignifiée. Avant de mettre la branche dans votre panier de récolte, secouez-la pour vous débarrasser de la poussière. Pour faciliter la récupération de ces branches de thym, constituez de petits bouquets avec plusieurs branches et liez-le avec du raphia ou de la ficelle.

Pour conserver le thym, il faudra passer par l’étape du séchage. Pour ce faire, suspendez les bouquets de thym en maintenant leur tête en bas. Pour ce séchage, choisissez un endroit aéré et sec exposé à la lumière. Ne placez pas vos bouquets en exposition directe avec le soleil. Ce séchage peut prendre des semaines, mais vous devez être patient pour pouvoir conserver votre thym. Une fois qu’il est bien séché, vous pouvez l’effeuiller et placer les feuilles dans des bocaux en verre.