Société de nettoyage, à la découverte du marché français

Le marché du nettoyage industriel connait une réelle évolution. Entre 1995 et 2007, il a réalisé une croissance de plus de 100% en chiffre d’affaires. Pour les effectifs, on a aussi noté une augmentation de 55% durant la même période. Ceci s’explique par plusieurs éléments : une externalisation accrue de l’activité de nettoyage, un développement des services dits associés. Zoom sur un marché en plein essor.

Quelle est la structure des entreprises ?

Une société de nettoyage industriel Paris se situe sur un marché atomisé et surtout constitué en grande partie de petites entreprises. Il faut dire que le marché est très concentré, car plus les entreprises de plus de 500 salariés ne représentent que 1%. Cependant, ces sociétés regroupent environ 47% du chiffre d’affaires.

Les grandes sociétés de nettoyage se trouvent en majorité dans les grandes agglomérations : île de France, région PACA et en Rhône Alpes. Pour l’île de France, elle concentre plus d’un tiers de l’activité. Pour les autres zones, elles sont caractérisées par la très grande proximité entre les clients et les prestataires.

Autre catégorie intéressante du secteur de la société de nettoyage, c’est sa tendance à la professionnalisation. En 2007, on a pu compter environ 75800 stagiaires dans ce domaine d’activité. D’ailleurs, de plus en plus d’entreprises s’engagent dans une démarche de qualité avec l’obtention des certifications ou de la qualification.

Société de nettoyage : l’activité et ses évolutions

Une société de nettoyage industriel paris effectue une activité de services des entreprises. On peut distinguer 2 types de nettoyage :

· Le nettoyage classique qui est au cœur du métier de ces entreprises et ceci inclut le nettoyage de bureaux, de locaux administratifs, d’immeubles d’habitation et de sites de production.

· Le nettoyage spécialisé qui constitue un prolongement de l’activité principale et qui comprend le secteur de la santé, les locaux et le matériel de transport en commun et l’hôtellerie.

Les sociétés de nettoyages peuvent s’attendre véritablement à un avenir brillant, car l’externalisation de la fonction d’entretien n’est toujours pas achevée.

Comparaison avec le marché européen

Le secteur du nettoyage se porte bien en France. En Europe, le chiffre d’affaires global pour ce marché tourne autour de 70 à 80 millions d’euros en 2006. En 2016, ce chiffre tourne autour de 100 millions d’euros et la France dispose désormais d’une belle part de marché. Aujourd’hui, le premier pays européen en termes de nettoyage industriel est l’Allemagne.