Marseille : un verdict de clémence pour les braqueurs du bijoutier

Marseille : un verdict de clémence pour les braqueurs du bijoutier

Le 28 avril 2012, deux individus armés entraient dans la bijouterie Nedja à Marseille. L’un d’entre eux avait été blessé par balles par balles par le gérant de la bijouterie dans un contexte de légitime défense. Après leur arrestation, le verdict est tombé et on peut dire que le juge n’a pas vraiment eu la main lourde.

Un coup monté à la va-vite

Pour rappeler les faits, on peut dire que le coup du braquage avait été monté à la va-vite, mais aurait pu très mal finir pour les uns et les autres. Quatre ans après cette tentative de vol de cette bijouterie Marseille, les deux inculpés, âgés de 17 et 18 ans pendant les faits, ont été condamnés à 5 ans de prison, dont deux fermes, par la cour d’assises des mineurs des Bouches-du-Rhone. L’avocat général avait requis la veille un emprisonnement de 7 ans.

A voir aussi : Comment supprimer un compte Gmail de l’iPhone ?

Sans se rendre compte qu’ils étaient surveillés par la police dans le cadre d’une enquête sur un précédent vol à main armée, les deux jeunes ont eu la maladresse de stationner leur voiture Mégane volée au niveau de la bijouterie Nedja. D’abord, ils ont prétexté qu’ils voulaient acheter un bijou dans la bijouterie puis, le premier, Mohamed a fait sortir la compagne du gérant avant que le second, Youssef, ne la pousse violemment à l’intérieur.

Ce sont les cris de la jeune femme qui ont alerté son compagnon qui était resté à l’arrière-boutique. Il s’est rapidement emparé de son arme pour se rendre dans la pièce centrale de la bijouterie Marseille. Voyant que Youssef avançait vers lui, arme à la main, il a tiré à plusieurs reprises, le blessant au niveau de l’avant-bras et de l’abdomen. Après avoir tenté de fuir en vain, il finit par se coucher sur ordre du bijoutier. Son complice l’a rapidement rejoint, sorti de sa cachette.

A lire en complément : Ces postiers refusent toute violence au travail

Une tentative pour « venir en aide à la famille »

C’est là que les policiers sont intervenus et le bijoutier a immédiatement baissé son arme, se faisant prisonnier. Pour Youssef, le braqueur blessé, il a rapidement été pris en charge par les secours. Après quelques jours passés en garde à vue, il a bénéficié de l’état de légitime défense qui a été confirmé par le magistrat instructeur. Youssef et son complice ont rapidement reconnu les faits. Ils expliquent surtout qu’ils n’ont jamais eu l’intention de tuer, mais simplement de venir en aide à leurs familles.