vendredi, décembre 14, 2018
Maison

L’étude thermique, la garantie d’une rénovation efficace

Aujourd’hui, à peine 2% des logements ayant fait l’objet de rénovation sont parvenus à obtenir des résultats positifs en termes d’efficacité énergique. Des chiffres alarmants d’autant plus que les efforts pour la transition énergétique ont été jusque-là très importants. Cependant, l’échec de la plupart de ces rénovations est justifié par un élément : l’absence d’une étude thermique. En effet, la plupart des particuliers ont suivi la mode de la rénovation thermique en ne prenant pas en compte le fait qu’une étude thermique était un préalable indispensable.

Une étude thermique pour avoir une vision d’ensemble

Le plus souvent, c’est l’artisan qui arrive en premier sur les lieux qui donne le ton pour les différentes phases de la rénovation. De plus, les particuliers s’adressent le plus souvent à un chauffagiste qui va sans doute les conseiller sur le changement de chaudière. Au final, leur consommation énergétique va se réduire, mais les déperditions seront toujours aussi importantes. Sur le long terme, ce n’est pas tout à fait avantageux. Après le chauffagiste, c’est le menuisier qui est appelé pour le remplacement des fenêtres, mais ce n’est pas vraiment la meilleure solution si elle n’est pas précédée par une étude thermique. D’ailleurs, il est possible de remplacer une fenêtre parfaitement fiable pour un résultat similaire.

Le diagnostic thermique est un premier indicateur

Pour réaliser les travaux de rénovation dans les meilleures conditions et surtout avoir une idée globale des travaux à effectuer. Sur une échelle allant de A à G, vous pourrez avoir un aperçu sur les performances énergétiques de votre maison de même que le niveau d’émission de gaz à effet de serre. D’ailleurs, le diagnostiqueur de SAVEnergie est toujours obligé de faire des recommandations sur l’orientation des travaux de rénovation. En ce sens, il faut toujours faire confiance à des diagnostiqueurs en qui vous avez une totale confiance.

Une étude thermique permet d’évaluer les déperditions

Une étude thermique vous permet de connaitre pièce par pièce le niveau de déperdition de vos pièces. Il s’agit d’ailleurs d’une étude qui est préalable à l’obtention de labels de performance énergétique dans le logement ancien et surtout dans l’éco-prêt à taux zéro. Notez surtout que la profession d’ingénieur thermicien n’est pas encore réglementée. Dès lors, il convient de prendre certaines précautions, notamment le fait de vous assurer que votre interlocuteur dispose d’une assurance responsabilité civile et décennale. Demandez-lui aussi quelle est la méthode calcul qu’il utilise.