samedi, octobre 16, 2021
Loisirs

Le divertissement devient social pour s’adapter aux utilisateurs

Les évolutions technologiques de ces dernières années ont, indéniablement, créé de nouveaux besoins et de nouvelles attentes de la part des utilisateurs en termes de loisirs et de divertissement. À l’âge d’or de l’originalité virtuelle, on veut toujours plus et toujours mieux. Cependant, les innovations telles que les cartes graphiques de plus en plus poussées, le haut débit, mais également les réseaux sociaux, sont autant d’arguments pour satisfaire les besoins des joueurs les plus exigeants.

S’adapter à ses utilisateurs pour les satisfaire

Mettre l’utilisateur au centre de son projet et de son offre est une pratique devenue courante et qui marche très bien depuis quelques années. Ce concept, les sociétés de divertissement l’ont bien compris. C’est pourquoi ces dernières se plient de plus en plus aux exigences de leurs clients et proposent, par conséquent, des contenus qui marchent à tous les coups.

Cependant, il est devenu tout aussi capital de placer l’utilisateur au centre d’un processus social. En effet, si nous sommes aujourd’hui ultra connectés, sommes-nous encore réellement connectés entre nous ? Ne sommes-nous pas devenus plus solitaires que jamais, au cours d’un procédé qui visait, a priori, à partager encore et toujours plus ? Cette problématique tend à être résolue grâce à diverses solutions offertes par les entreprises spécialisées, qui proposent de nouveaux concepts orientés vers la socialisation, inclus directement au cœur de leurs offres.

Le service Teleparty fait un carton

Teleparty, anciennement appelé Netflix Party, est un service de streaming synchronisé avec des plateformes comme Netflix. Proposé sous forme d’extension web pour navigateur, il permet à ses utilisateurs de regarder Netflix, Disney +, Hulu et HBO à plusieurs, et ce, peu importe où les spectateurs se situent sur le globe.

Par exemple, il est tout à fait possible de rejoindre une salle où les spectateurs sont en train de regarder une série, et de discuter sur le chat tout en visionnant le même programme en temps réel. À l’inverse, vous pouvez créer votre propre salon et lancer un film et attendre que d’autres utilisateurs vous rejoignent pour partager un moment avec vous. La seule condition est que chaque utilisateur possède un compte sur la plateforme en question.

Le service est devenu ultra populaire, et compte plus de 10 000 000 de téléchargements à son compteur depuis son lancement.

Les jeux en ligne s’y mettent également

Si les plateformes de streaming et autres plugins évoluent et s’adaptent à leurs utilisateurs, les jeux en ligne semblent adopter la même stratégie.

Les casinos ont bon nombre d’adeptes depuis toujours, mais la formule ne vieillit pas. En effet, si les tables de blackjack en ligne se sont multipliées avec des titres comme Vegas Strip Blackjack ou encore Atlantic City Blackack, elles sont peu nombreuses en comparaison avec leurs consœurs du live casino. Ce concept permet aux joueurs de jouer depuis chez eux, tout en profitant de l’expérience casino à 100%. Alors que tout se déroule via un système de streaming, les joueurs peuvent discuter avec le croupier, même si ce dernier se situe à l’autre bout du monde. Les interactions avec les autres joueurs et, par conséquent, la dimension sociale, ne s’en trouvent pas affectées, bien au contraire, puisqu’il est également possible de discuter avec eux, via le chat du jeu.

Du côté jeux vidéo, on retrouve Sony et sa célèbre PlayStation, référence dans le jeu en ligne sur console de salon. Sur la PlayStation, les joueurs peuvent jouer et discuter entre eux, ainsi que profiter d’un système de classement et de liste d’amis. Ils ont également la possibilité de s’inviter à jouer et de discuter via un chat vocal pendant leurs parties.

Permettant avant tout le jeu ensemble à distance, Sony propose une dimension vraiment intéressante au jeu vidéo en poussant un peu plus l’expérience sociale. Les joueurs en sont ravis, et n’ont plus besoin d’habiter l’un à côté de l’autre afin de passer des soirées à s’affronter sur écran scindé. À noter la possibilité pour les utilisateurs de créer des salons de discussion, indépendamment d’une session de jeu. Cette fonction vient enrichir un peu plus l’aspect social de la console.

Conclusion

Nos attentes et nos besoins évoluent, mais fort heureusement, les moyens et les solutions évoluent avec nous. Si l’ère du divertissement « à l’ancienne » semble s’éclipser petit à petit, il semble néanmoins que les entreprises recèlent d’innovations afin de pallier le trou béant de la socialisation. Il s’agit d’une lacune créée par un progrès peut-être trop rapide. Qu’il s’agisse de nouveaux logiciels, de nouvelles fonctions embarqués aux plateformes, ou même de nouveaux concepts, l’aspect social du divertissement semble plus que jamais mis en avant dans une époque où l’humain tend, malgré lui, à s’éloigner de lui-même et de ses pairs.