mercredi, novembre 21, 2018
Web/Hi-Tech

La fin des réparations gratuites d’iPhone

Apple ne semble pas être dans son assiette ces derniers mois ! D’abord, il y a la requête de Donald Trump qui l’exhorte à produire ses produits aux États-Unis. Puis, il y a le fait que l’iPhone XS Max ne soit pas aussi apprécié que la marque l’espérait. S’ajoute à cela, la fraude dont elle a été victime et qui l’a également induit à arrêter la réparation gratuite. Toutes les informations à ce sujet sont dans cet article.

Des milliards de dollars déboursés à cause d’une fraude

Apple n’a pas cessé de faire parler d’elle ces dernières années. D’ailleurs, vous trouverez toutes ses actualités sur le site spécialisé http://www.innastudio.com/apple. Aux dernières nouvelles, elle ne pourra plus assurer la réparation de ses produits phares, c’est-à-dire les iPhone. Depuis le mois de mai 2013, l’entreprise de Tim Cook a été victime de fraudes qu’elle ne soupçonnait même pas. Elle a déboursé des milliards de dollars à cause de cela. Cela s’est passé principalement en Chine, le même pays où Apple conçoit la grande majorité de ses produits depuis toujours. On peut dire que les malfaiteurs ont gagné le gros lot en s’attaquant à la marque à la pomme.

Des réparations frauduleuses en Chine

Les méthodes utilisées par les escrocs ont très bien été étudiées. Ce sont donc des iPhone officiels volés qu’ils démontaient. Ils récupèrent les composants officiels pour les remplacer par des copies : écran, carte mère, processeur, etc. Le plus souvent, ils conservent les numéros de série pour détourner le système déjà mis en place par la marque. Ensuite, ils se rendent dans les Apple Store pour les faire réparer. Ils obtiennent des téléphones avec des composants neufs et officiels. Les iPhone réparés ainsi que les composants d’origine qu’ils ont préalablement remplacés sont ensuite revendus à un prix extrêmement bas.

réparation iphone

Près de 2000 réparations frauduleuses enregistrées par une boutique

Avec tous les Apple Store en Chine, on imagine les pertes subites par l’entreprise si une boutique avait pu enregistrer un tel nombre de réparations estimées comme frauduleuses. Ceux qui utilisent des iPhone et qui les ont achetés neufs en magasin savent que même si le téléphone n’est plus couvert par la garantie, il est possible de demander une réparation chez les fournisseurs agréés Apple. Ces derniers transmettent le cas à Apple et la marque va accorder une exception. Donc, à la fin, la réparation est gratuite. Enfin, c’était toujours le cas avant…

Plus de réparations et remplacement de composants

Malgré les mesures draconiennes prises, ils ont mis du temps chez Apple avant de se rendre compte de tout ceci. Rappelons que les personnes qui faisaient un achat d’iPhone neuf ont leur identifiant sur le téléphone. Il fallait aussi avoir des preuves de l’achat du produit neuf pour obtenir une réparation gratuite. Lorsque les identifiants sont enlevés précipitamment, cela doit mettre la puce à l’oreille du réparateur. Cela peut signifier qu’il s’agit d’une tentative de fraude. Cette méthode a permis à Apple de conclure que 60 % des demandes de réparations étaient frauduleuses. Chez Apple, on utilise même des outils de pointe pour diagnostiquer les anomalies et pour vérifier l’authenticité des composants. Mais comme aucune de ces mesures ne semble infaillible, Apple a pris la décision de ne plus faire réparation gratuite après la garantie.