Comment repérer un trouble de l’apprentissage ?

Comment repérer un trouble de l’apprentissage ?

Les troubles spécifiques de l’apprentissage ou « dys » concernent 1 à 2 % des enfants. Avec des répercussions importantes sur la qualité de vie et la scolarité de ces derniers, les « dys » constituent une préoccupation de santé publique. Heureusement, la plupart d’entre eux peuvent se détecter tôt.

La dyslexie, comment détecter ce trouble chez votre enfant ?

Un trouble de l’apprentissage se définit comme une inaptitude d’origine neurologique qui empêche l’enfant d’acquérir, de retenir et d’utiliser des connaissances spécifiques. Les « dys » résultent d’une déficience d’attention, de raisonnement et de mémoire qui affectent l’enfant.

A lire également : C'est quoi une absence injustifiée ?

Plusieurs symptômes révélateurs comme la dyslexie permettent d’identifier les « dys ». Un enfant atteint de troubles dyslexiques comprend les mots, mais éprouve de la difficulté à les lire. Aujourd’hui, 5 % des enfants de moins de 10 ans en sont victimes. Pour réduire les effets sur la scolarité de votre enfant, visitez gostudent.org à titre informatif, et découvrez les formules d’accompagnement mis en place pour ces enfants.

La dyscalculie, un trouble de l’apprentissage courant

Ce trouble de l’apprentissage est relativement courant. En effet, la dyscalculie se diagnostique lorsque l’enfant connaît des difficultés persistantes avec l’arithmétique. Par exemple, ce dernier a du mal au niveau du comptage ou des calculs basiques comme l’addition et la soustraction.

A découvrir également : Week-end camping : où partir pour se ressourcer ?

On estime en effet qu’un enfant inscrit en cours préparatoire peut réaliser des opérations d’additions et soustractions de base. Alors, si le vôtre n’est pas en mesure de compter jusqu’à 10, faites appel à un spécialiste. Une rapide prise en charge est recommandée pour de meilleurs résultats.

trouble de l'apprentissage

La dyspraxie, repérée essentiellement chez les garçons

Outre les deux premiers troubles évoqués plus tôt, on découvre la dyspraxie. Il représente un trouble psychomoteur qui touche particulièrement les garçons, surtout ceux âgés de 5 à 11 ans. La dyspraxie se manifeste par une maladresse inhabituelle.

Votre enfant devient de plus en plus maladroit et fait tomber régulièrement ses jouets ? Ces signes devraient vous mettre la puce à l’oreille. Traditionnellement, le seul spécialiste capable d’identifier avec précision ce mal se trouve être le neuropédiatre.

En absence de prise en charge, votre enfant peut se retrouver dans l’incapacité de s’habiller et de s’autoalimenter. Alors, pour prévenir cette perte d’autonomie, soyez très réactifs ! Aussi, pour inverser la tendance, nous vous recommandons de miser sur des cours particuliers.

Des cours particuliers pour redonner le sourire à votre enfant

Les troubles de l’apprentissage ne sont pas une fatalité ! Détectés très tôt, leurs effets peuvent être dissipés. Vous pouvez, en tant que parent, freiner les effets des « dys » sur le cursus scolaire de votre enfant grâce aux offres de cours particuliers.

En effet, avec des modules de cours élaborés sur mesure, votre enfant bénéficiera de l’aide de professeurs habitués à ces troubles et à leur prise en charge sur le plan scolaire. Ces programmes d’apprentissage personnalisés lui offriront la possibilité de s’approprier le contenu des cours, et ce, dans toutes les matières scolaires.

L’avantage que présente cette alternative parallèle à un cursus normal est que vous obtiendrez des bilans réguliers des progrès réalisés par votre enfant. Engagez-lui de ce pas un tuteur compatible auprès d’écoles spécialisées, peu importe son niveau.

Il aura l’avantage de bénéficier d’un programme pédagogique savamment conçu, et évoluera au sein d’une classe virtuelle avec des outils numériques adaptés. Cerise sur le gâteau, les professeurs particuliers sont soumis à toute une procédure d’admission et de formation dans les meilleurs centres certifiés.