mercredi, novembre 21, 2018
Entreprise

Travailler après la retraite, c’est possible avec le cumul emploi-retraite

De plus en plus de retraités choisissent aujourd’hui de reprendre le travail pour diverses raisons. Les dernières statistiques évoquent qu’ils sont environ 4 millions à cumuler retraite et emploi. Si pour certains, cela est motivé par la pension de retraite insuffisante ou l’envie d’augmenter ses revenus mensuels, pour d’autres, c’est pour le plaisir d’être utile ou le souhait de ne pas s’ennuyer seul à la maison. Mais pour poursuivre une activité professionnelle, vous devez vous soumettre à quelques règles.

Principe du cumul emploi-retraite

Lorsque vous avez atteint votre âge de retraite, vous avez la possibilité de vous reposer tranquillement chez vous ou de continuer à travailler. Le cumul emploi-retraite est autorisé pour tous les retraités suivant le régime général de la sécurité sociale, les exploitants agricoles, les professions libérales, les artisans, les fonctionnaires ou encore les salariés appartenant aux régimes spéciaux. Autorisé depuis 1983, il y a trois principales conditions à respecter si vous souhaitez bénéficier de ce dispositif :

  • Vous devez avoir mis fin à l’ensemble de vos activités professionnelles salariées et rompu les liens avec votre précédent employeur ou avoir cessé vos activités non-salariées.
  • Vous devez avoir liquidé vos pensions de vieillesse ou retraite personnelle auprès des régimes de base et complémentaires.
  • Vous devez avoir atteint l’âge minimum de départ à la retraite

L’activité que vous allez effectuer par la suite peut être du domaine privé ou public, en France ou à l’étranger. Vous pouvez tout aussi bien être salarié, devenir indépendant ou exercer une profession libérale. Toutefois, sachez que lorsque vous reprendrez le travail, vous ne pourrez pas acquérir de nouveaux droits à la retraite. En revanche, vous serez quand même soumis aux cotisations de vieillesse.

cumul emploi retraite

Cumul plafonné ou intégral ?

Pour pouvoir bénéficier du cumul retraite-emploi intégral et donc obtenir l’ensemble des revenus professionnels et la retraite, un senior doit respecter les principales clauses relatives à ce dispositif. Vous devez également avoir liquidé l’ensemble de vos pensions de retraite si vous les avez déjà toutes obtenues. Vous devez également avoir atteint l’âge légal de départ en retraite ainsi que la durée d’assurance requise pour obtenir un taux maximum. À défaut, vous devrez avoir atteint l’âge d’obtention de la retraite à taux minimum. Après 42 ans de cotisation, vous pourrez par exemple profiter de cette loi et donc partir en retraite anticipée.

Si vous ne pouvez pas remplir ces différentes conditions, vous pourrez uniquement prétendre au cumul emploi-retraite plafonné. Dans ce cas, le montant total de votre retraite (basse et complémentaire) et votre nouveau revenu mensuel ne devront pas dépasser 1,6 fois le SMIC ou le dernier salaire que vous avez reçu avant votre retraite si celui-ci est plus avantageux. S’il s’avère que votre nouveau revenu mensuel surpasse ce plafond, la retraite de base sera réduite du montant de dépassement.

Dans le mois qui suit votre reprise d’activité, vous devez informer votre caisse de retraite de cette reprise de travail, avec le nom et l’adresse de votre nouvel employeur ainsi que le montant de votre salaire.