Comment l’industrie du jouet s’est-elle développée ces derniers temps ?

Comment l’industrie du jouet s’est-elle développée ces derniers temps ?

L’industrie du jouet se porte très bien. Avec un chiffre d’affaires mondial de 78 milliards d’euros, elle poursuit sa belle croissance. Ce succès s’est même grandement accéléré au cours des deux dernières années marquées par des changements de consommation. Les limitations de sortie du domicile ont en effet favorisé l’achat de jeux et jouets pour générer de nouveaux loisirs à la maison. C’est donc tout naturellement que les plus gros fabricants de jouets de la planète ont poursuivi leur croissance.

De fait, les magasins qui vendent jeux et jouets ont été très prisés. Parmi eux, le spécialiste PicWicToys, qui fait partie des références en proposant de nombreux jouets, a pu se distinguer par sa qualité et sa diversité d’offres, notamment avec sa boutique en ligne proposant de nombreux filtres pour sélectionner le produit idéal. Du jeu vidéo au jeu de plateau en passant par le jouet d’éveil, le jeu de super-héros ou le jeu d’extérieur, toutes les formes de jouets et de jeux ont été sollicitées au cours des dernières années.

A découvrir également : Solutions ERP : pourquoi utiliser Microsoft Dynamics 365 ?

Playmobil caracole en tête

Des marques les plus plébiscitées, Mattel reste le leader de l’industrie. L’entreprise américaine place même trois de ses produits parmi le top 10 des jeux générant le plus de chiffre d’affaires en 2021. Dans ce classement, ce sont les inévitables figures Playmobil qui dominent. En 2021, Pokemon a également fait un tabac avec ses cartes à jouer qui ont subi à plusieurs moments de l’année des ruptures de stock : surfant sur sa campagne de promotion mettant en avant ses 25 ans d’existence, la marque a su faire fructifier cet anniversaire.

Les marques qui dominent ce marché sont américaines, japonaises ou européennes. Sur le Vieux Continent, ce sont les entreprises allemandes qui sont en tête, devançant la France qui a doublé en 2021 le Royaume-Uni. Pour faire un zoom spécifique sur le marché français, voici quelques chiffres-clés : le chiffre d’affaire du jeu et du jouet en 2021 a fait un bond de + 2,9 % par rapport à 2020, se situant désormais à 3,7 milliards d’euros (après déjà un premier bond de +3,3 + en 2020 par rapport à 2019). Il y a eu au total, 5,1 % de volumes vendus en plus en 2021 en France.

A lire également : Qu’est-ce que le NPS ?

De nouveaux défis dans les années à venir

Cette santé de fer du jeu et du jouet devrait cependant subir un petit ralentissement après ces deux années de croissance exceptionnelle. Le retour à un quotidien classique provoque une nouvelle réorganisation des loisirs car les gens sortent davantage de chez eux. Et malgré ce succès, de nouveaux défis guettent l’industrie du jouet. Déjà, la concurrence des écrans force à repenser et réadapter l’offre. Ensuite, avec 80 % de la production mondiale fabriquée en Chine, les marques dépendent de nombreux facteurs sur lesquels elles n’ont pas d’influence, qu’ils soient géopolitiques ou énergétiques. La hausse récente des coûts de transport aura forcément un impact sur cette industrie qui va devoir repenser sa production. Peut-être en relocalisant ?

En attendant de voir quel virage va prendre l’industrie du jouet dans les prochaines années, elle peut déjà se satisfaire de réussir à résister à la concurrence du jeu vidéo et de la digitalisation : le jeu physique semble encore avoir de longues et belles années devant lui.