Que faut-il savoir avant de creuser un puits dans son jardin ?

Que faut-il savoir avant de creuser un puits dans son jardin ?

Alors que l’eau risque de manquer, il est tentant pour les personnes possédant une maison de creuser un puits. Mais est-ce possible ?

Qu’est-ce qu’un puits de surface ?

Comme son nom l’indique, un puits de surface se trouve à une petite profondeur du sol. Il se situe entre trois et neuf mètres ou 10 à 30 pieds. (Ces chiffres sont souvent exprimés en pieds). Les eaux de surface ne disposent que d’une faible pression, il est alors nécessaire d’investir dans une pompe de surface ou dans une pompe immergée.

A voir aussi : Production d'oxygène sous-marin : méthodes et systèmes utilisés

Comment choisir une pompe pour puits ?

Pour récupérer l’eau de puits, vous avez le choix entre différents types de pompes. Pour ce faire, vous devez tenir compte de vos besoins, du débit d’eau nécessaire et de la hauteur de refoulement et de son aspiration. Mais surtout, optez pour une pompe eau puits en fonction de la profondeur de ce dernier. Pour un puits d’une profondeur inférieure à huit mètres, il est recommandé de disposer d’une pompe de surface qui s’installe près du puits. Pour un puits supérieur à huit mètres, une pompe immergée est préférable, elle s’installe au fond du puits.

Qu’est-ce qu’un puits artésien ?

L’eau d’un puits artésien provient d’une nappe phréatique. Sa profondeur peut atteindre jusqu’à 70 mètres et produire jusqu’à 600 litres d’eau par mètre. Un puits artésien n’a pas besoin de pompage, l’eau émerge spontanément de la profondeur.

A lire en complément : Hop’Dépannage, un professionnel de la plomberie à Tours

Y a-t-il des règles à respecter avant de creuser un puits dans son jardin ?

Avant d’effectuer des travaux de récupération d’eau souterraine, vous devez faire une déclaration à la mairie de la ville où est situé le puits. Au cas où ce dernier dépasse 10 mètres de profondeur, il vous faut rédiger une déclaration à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (la DREAL). Enfin, vous devez déclarer en ligne votre projet sur le site téléservice « réseaux-et-canalisations », auprès des exploitants de réseaux souterrains. Un mois après la fin des travaux, il est indispensable d’adresser à la mairie le résultat des analyses de l’eau et de signifier la fin des travaux. L’eau que vous récupérez de votre puits est gratuite dans la mesure où vous n’en faites pas un commerce. Néanmoins, la pose d’un compteur s’avère obligatoire.