Comment se déroule une réduction mammaire ?

Comment se déroule une réduction mammaire ?

La réduction mammaire est une opération chirurgicale qui vise à réduire le volume des seins. Elle permet aussi de corriger une asymétrie afin de donner une forme harmonieuse et adaptée à la morphologie de la patiente. Comment se déroule une telle opération ? Éléments de réponse.

La phase pré-opération

Avant toute intervention chirurgicale, les chirurgiens demandent une mammographie. L’objectif est d’écarter des cas d’anomalies ou de cancers. De même, une série d’examens est faite afin de s’assurer que la patiente est apte à subir l’opération. Des contre-indications sont prononcées avant la réduction mammaire afin que l’opération se déroule bien.

Lire également : Pour quelle marque de cigarette opter ?

Par exemple, pour les grosses fumeuses, un arrêt et un sevrage à la cigarette classique sont à observer pendant 3 semaines avant l’opération. L’interdiction n’est levée que 2 semaines après l’intervention.

En fonction de l’état de santé de la patiente, l’arrêt de certaines activités est recommandé. Suivre ces instructions garantit la réussite de l’opération et un retour rapide à la normale pour la femme. Il est possible que le sujet soit gardé hospitalisé un jour avant l’opération.

A découvrir également : Pourquoi se laisser séduire par les protections hygiéniques bio ?

Le déroulement de l’opération

Toute l’opération se déroule sous anesthésie générale. Elle commence par l’ablation du tissu glandulaire qui est de trop. Ensuite, il y a la conservation d’un tissu glandulaire selon le désir de la patiente. Le tissu résiduel est ascensionné, concentré et remodelé. L’enveloppe cutanée est ensuite adaptée lors du retrait du surplus.

L’opération dure souvent entre 3 heures et 4 heures. Tout dépend également de la technique utilisée. Sans ptôse, il peut juste s’agir de faire une incision simple autour de l’aréole. Si la réduction est moyenne avec ptôse, une incision autour de l’aréole sera accompagnée d’une seconde qui est verticale et se positionne entre le mamelon et la partie inférieure du sein.

Dans le cas où le volume de seins à retirer est gros et associé à une ptôse importante, en plus des deux premières incisions, une troisième est réalisée. Elle se fait sous le sein et est cachée sous le sillon sous-mammaire.

La période post-chirurgie

À la suite de l’opération, il est observé une période de convalescence marquée par l’arrêt d’activité pour au moins 2 semaines. La patente doit également porter un soutien-gorge de contention pendant un mois, de jour comme de nuit.

Le matériel doit être sans armature métallique. Il est aussi important d’observer un arrêt sur deux mois, d’activité sportive ou violente. Les seins et les cicatrices ne doivent en aucun cas être exposés au soleil durant 1 an.

Vous devez vous rendre en contrôle périodiquement suivant les rendez-vous donnés par le chirurgien pour un bon suivi. Il faudra patienter 6 mois ou 1 an pour admirer les résultats de l’opération.