Quels sont les risques d’investir dans l’immobilier ?

Quels sont les risques d’investir dans l’immobilier ?

Le secteur de l’immobilier constitue l’un des secteurs les plus attractifs. Cependant, à l’instar des autres types d’investissement, l’investissement immobilier présente aussi certains risques. Ceux-ci sont souvent sous-estimés par la plupart des investisseurs. Découvrez dans cet article les risques liés à l’investissement immobilier.

Les risques d’ordre géographique

Les risques liés à un investissement immobilier sont de plusieurs ordres. Pour garantir la rentabilité de votre investissement, il s’avère important d’étudier tous ces risques. Les premiers risques à étudier avant de concrétiser votre investissement immobilier sont les risques géographiques (le risque de localisation du bien et les risques naturels). L’emplacement de votre bien immobilier ne doit pas être pris à la légère. Lorsque l’emplacement est mal choisi, vous aurez de difficulté à louer ou à revendre votre bien immobilier.

A voir aussi : Comment trouver rapidement une maison à louer ?

L’étude de la position géographique d’un bien immobilier ne se résume pas à la visite du terrain et des lieux environnant du bien ciblé. Vous devez aussi penser à l’évolution du quartier dans lequel se trouve le bien ciblé. Il faudra prendre connaissance des projets d’urbanisation du quartier. La construction d’une école ou d’une université à proximité de votre bien immobilier sera un de plus lors de revente de votre bien. Les projets d’urbanisation du secteur peuvent vous amener à investir dans un T2 plutôt dans un T3. Les risques naturels ne sont pas également à négliger. Certains quartiers présentent un risque d’affaissement du terrain. Vous devez donc étudier tout ça.

Le risque de vacances locatives

Il s’agit de l’un des risques les plus redoutés par des investisseurs. Le taux de vacance est un facteur clé à prendre en compte lors de l’achat d’un bien immobilier. En cas de vacance locative, vous ferez face à de nombreuses charges financières. Si vous avez par exemple contracté un prêt immobilier, cela peut vous obliger à vendre le bien afin de pouvoir payer votre crédit immobilier. Pour vous protéger contre le risque de vacance locative, il est conseillé de cibler les localisations relativement prisées et d’investir aussi dans des types de biens fortement demandés.

A lire également : Qu’est-ce qu’une SCI patrimoniale ?

Les risques liés au bien immobilier

La qualité de fabrication du bien ciblé constitue le principal risque inhérent au bien. Par exemple, si vous investissez dans le neuf (VEFA), il faudra bien lire la notice descriptive des travaux et prestations. Le promoteur doit également être en mesure de vous fournir toutes les garanties requises. De même, si vous décidez d’acquérir un bien immobilier à rénover, les frais de travaux de rénovation peuvent s’avérer conséquents. Le bien ciblé peut, en effet, présenter des défauts cachés. Pour cela, vous devez bien lire les diagnostics immobiliers. Vous pouvez aussi faire appel à un expert qui vous aidera à avoir une idée claire des travaux à réaliser et donc des dépenses à effectuer.

Les risques fiscaux

Selon le type de bien immobilier ciblé et l’endroit où se trouve ce bien, les investisseurs peuvent bénéficier d’exonérations et des déductions fiscales. Cependant, les règles fiscales peuvent être modifiées sur la durée d’investissement de votre bien. Cela peut affecter la rentabilité de votre investissement. Il s’avère donc important de penser à tout cela avant d’investir dans ce secteur.  Il est également important d’étudier le marché de l’immobilier locatif et de la transaction immobilière avant de prendre votre décision d’investissement. Vous pouvez miser sur le développement futur de la zone pour espérer réaliser une véritable plus-value lors de la revente de votre bien immobilier.